samedi 16 septembre 2017

Aire de stationnement

(par ramia Paolo)
En juillet de cette année j'ai fêté mes 25 années de Sacerdoce.
Généralement ces occasions sont comme de petites aires de stationnement où on s’arrête un moment, on prend une bonne bouffée d'air, on regarde en arrière et on trace une sorte de bilan.
Donc je l'ai fait et...  oh : je me sens fortement redevable.
Le fait est que j'avais sous-estimé un passage de l'Évangile de Matthieu (19,27-29) qui, en résumé, dit : « Vous qui m'avez suivi... vous recevrez le centuple ».

jeudi 14 septembre 2017

Prophétie

(par ramia Mario)
Il y a quelques jours, mon frère Rocco m’a mis au courant d’un fait incroyable pour moi. Je suis resté sans voix et j'en avais la chair de poule. Rocco m'a raconté qu’après sa naissance, ma maman a malheureusement eu un avortement spontané, et qu’elle en a beaucoup souffert.
Plus tard, quand elle a été enceinte de moi, les médecins ne l’ont pas tellement rassurée et, le temps de l'accouchement approchant, elle a craint de me perdre moi aussi. 
Alors elle a fait ce vœu : « Jésus, si tu fais naître mon enfant, je te promets que pendant une certaine période de ma vie, je le garde, moi, ensuite... Tu le prends, Toi, comme prêtre… ».

lundi 11 septembre 2017

À propos de signes...

Il y a quelque temps... un couple a demandé de l'aide à Swami Roberto et, de manière presque immédiate, ils ont reçu le « Signe divin » d'une extraordinaire grâce de guérison au bénéfice d'un proche.
Après qu'ils aient commencé à fréquenter le Darshan dominical... l’imprévu arrive :

vendredi 8 septembre 2017

Dans les yeux de Swami...

Le poète William Blake écrivait: « Voir un monde dans un grain de sable et un ciel dans une fleur sauvage, l'infini dans la paume de la main et l'éternité dans une heure ».
Et j'ajoute : ...et voir Dieu dans les yeux de Swami, à chaque seconde de ma vie.

lundi 4 septembre 2017

Phénomènes extraordinaires

(Témoignage d'Alba Lucia Zilli )
Les aides, les grâces, qui nous ont été prodiguées, à mes proches, à mes amis, à mes connaissances et à moi-même, sont innombrables.
Parmi de nombreux épisodes, pour ce qui me concerne, je peux mentionner celui des cystites à répétition, soignées par des antibiotiques mais tellement récurrentes, que mon médecin m'avait prévenue que le dernier antibiotique qu'il m'avait prescrit était le plus puissant, et qu'après il ne pourrait plus m'en prescrire d'autres.
Il est compréhensible que j'étais inquiète, puisque j'avais... consciencieusement, comme il est juste de le faire... suivi les traitements médicaux, sans obtenir le résultat que j'espérais, j'ai décidé de m'adresser à la Divine Providence, en la personne de Swami Roberto.

mardi 29 août 2017

Comme tous le savent...

Comme tous le savent (ou du moins devraient le savoir) le Temple d'Anima Universale est une « Maison de prière pour tous les peuples » (Es 56,7 ; Mc 11,17)... et pour cette raison, les activités spirituelles et de culte qui ont lieu dans le Monastère de Leinì sont gratuites et ouvertes à TOUS.
Même les athées sont les bienvenus.
Mais tous ne savent pas que viennent parfois dans notre Monastère des personnes envoyées par d'autres « paroisses » pour créer de la confusion et semer la zizanie.
La dernière invention qui aujourd'hui m'est arrivée aux oreilles, est la suivante :

mercredi 23 août 2017

« Un Ramia a sauvé mon âme »

Le 15 août dernier, à la fin du Darshan, j'ai rencontré monsieur Enrico... qui a commencé à me parler et me dit à un moment donné « ici, chez vous, j'ai trouvé l'Arche de Noé »...
Dans un premier temps, j'ai pensé me trouver devant une personne à l'imagination ardente...  mais ensuite j'ai rapidement changé d'idée dès qu'il m'a mieux expliqué en quel sens il avait mis en relation ce célèbre événement biblique avec ce qui lui était arrivé...

mardi 22 août 2017

Si je n'avais pas rencontré Swami Roberto, avec tout ce qu'Il m'a enseigné...

Tremblement de terr-e et terr-orismo, même racine (en italien on dit « terr-emoto » et « terr-orismo ») et mêmes effets : tous les deux font trembler, épouvantent, secouent, provoquent la destruction et la mort.
Je peux seulement penser que si je n'avais pas rencontré Swami, avec tout ce qu'Il m'a enseigné, je ne sais pas si je réussirais encore à croire en Dieu, ni à Le louer ou Le prier.

vendredi 28 juillet 2017

Une question... d'horizons

Tandis que j'observe la ligne d'horizon devant moi, je pense à comment cette ligne de contact physique entre terre et ciel... que nous apercevons au loin... est aussi présente, en réalité, dans l'espace précis où nous nous trouvons, sauf que nous ne la voyons pas justement parce qu'elle est trop proche, nous sommes même au-dessus d'elle, et il devient ainsi impossible à notre regard de la distinguer.

Dans un certain sens... c'est un peu pour la même raison que beaucoup ne réussissent pas à distinguer un autre « horizon », celui qui relie notre dimension naturelle au Surnaturel de Dieu qui... se trouvant en fait « en » nous... reste invisible pour ceux qui ne savent utiliser que le regard extérieur.

samedi 10 juin 2017

Mercredi 8 juin...

(Témoignage de Jean-Michel M.)

Mercredi 8 juin j’ai soigné des détenus à la prison de Bonneville, le matin.
J’ai vu 4 personnes auxquelles je n’ai fait que des extractions, en particulier sur un Camerounais très craintif, mais en recherche spirituelle.

vendredi 26 mai 2017

Concepts... et idées préconçues

Bien qu'étant désormais entré dans le langage commun... avec une popularité reflétée même, de manière moqueuse, par la récente chanson « Occidentali's karma » qui a remporté la victoire au Festival de Sanremo... le mot sanskrit « karma » continue à être considéré comme un intrus par ces « traditionalistes » qui lui refusent le « droit de citoyenneté religieuse » en Occident.
Mais, à la différence de ce que beaucoup de gens sont habitués à penser, le Sanskrit n'est pas une langue étrangère à l'Occident, ou mieux... en tant qu'appartenant à la souche linguistique indo-européenne... cette langue est en réalité une « parente illustre du latin et du grec » (Dizionario Sanscrito, Vallardi, 1993, p.VII).

vendredi 19 mai 2017

J'ai entendu...

J’ai entendu beaucoup de personnes parler de Dieu, y compris des papes, des saints et des guides spirituels de différentes cultures.
Toutefois, même dans les discours les plus illuminants, j’ai toujours senti l’empreinte plus ou moins accentuée des convictions personnelles de l’orateur.
Je me disais : il s’agit bien toujours d’êtres humains qui, peut-être inconsciemment, « emprisonnent » Dieu dans leurs schémas doctrinaux, culturels, politiques, idéologiques et ainsi de suite.
Le seul et unique qui ne me donne jamais cette sensation est Swami Roberto.

lundi 15 mai 2017

Ce matin dans le monastère d'Anima Universale

Ce matin, dans le monastère d'Anima Universale, après le Darshan de Swami, beaucoup d'yeux étaient tournés vers le ciel pour contempler ce signe merveilleux.
La Mère de Dieu a voulu manifester sa proximité à vous toutes, les mamans, le jour de votre Fête.
[ramia Riccardo (tiré de la page facebook "Swami Roberto")]



P.-S. Dans le quotidien Repubblica de Turin il y a un article qui montre un phénomène semblable à celui-ci, qui s'est cependant produit à 15h. 

PAR CONTRE dans le ciel de notre monastère il a été vu vers 12h40. Donc...

vendredi 12 mai 2017

Son contemporain

« Seigneur Jésus, qu'il nous soit accordé de devenir Tes contemporains, de Te voir comme et où Tu es passé sur la terre, et non dans la déformation d'un souvenir vide et pâle ».*
Le célèbre philosophe danois S. Kierkegaard parle ici du croyant chrétien comme de celui qui doit savoir vivre sa propre foi au point de se faire « contemporain » de Jésus... c'est-à-dire comme s'il appartenait à la génération de ceux qui ont partagé le temps de l'incarnation terrestre du Verbe divin.

Pendant de longues années de mon lointain passé, j'aurais pu n'entendre cette prière que comme une utopie.

Au contraire... la rencontre avec Swami Roberto a permis que cette réalité s'accomplisse dans ma vie.


* P.S. - Tiré du livre "L'École du christianisme", par S. Kierkegaard

L'autre jour...

L’autre jour, un monsieur m'a raconté que quand il est entré dans notre Temple pour la première fois (Swami n'était pas là parce que le Darshan n'avait pas encore commencé), tout à coup il a éclaté en sanglots sans aucune raison.
Il ne réussissait pas à retenir les larmes, et ensuite il a éprouvé une sensation de grande libération.
Il en est resté très touché, parce qu'il ne lui était jamais arrivé une chose de ce genre.
Il me l'a décrite comme une sensation merveilleuse, profonde et forte... et il m'a même fait sourire parce qu'il me disait qu'il ne réussissait vraiment pas à cesser de pleurer, malgré le fait qu'il ne se sentait pas à l'aise parce qu'il avait peur que tous le voient.
Des récits comme celui-ci, au cours des années, j'en ai entendu vraiment un grand nombre, et les personnes me demandent le sens de cette expérience, inexplicable pour eux.

lundi 24 avril 2017

Tradition « pécheresse »

Dans mon post  « monstres sacrés », le 8 mars, j'ai mis en évidence quelques-unes des racines historico-religieuses de la discrimination qui existe aujourd'hui encore envers la femme et... entre autres... j'ai identifié l'une de ces « racines » dans le deuxième des deux récits, significativement différents l'un de l'autre, dans lesquels les auteurs des pages bibliques de la Genèse racontent la « formation de l'homme et de la femme ».

lundi 10 avril 2017

Darshan du 9 avril


Curieuse visite :-)

Bonjour très cher Ramia Massimo,
Tout d'abord un IMMENSE MERCI à SWAMI ROBERTO bien sûr, et aussi à vous tous AMIS RAMIA pour la merveilleuse fête de Pâques vécue hier. J'étais "transportée" et je le suis toujours.
Je dois aussi te parler d'une curieuse visite chez moi, à l'instant alors que je naviguais avec bonheur sur les eaux tranquilles de la page Facebook, à lire tous les messages que je n'ai pas eu le temps de lire et d'en partager certains.

dimanche 9 avril 2017

Joyeux anniversaire, mon Maître...

Joyeux anniversaire mon Maître, fascinant Être divin.
En Toi il y a des pouvoirs immenses... et Tu peux faire ce que Tu veux.
Mais le pouvoir le plus grand que Tu as, est celui de cacher à la perfection tes pouvoirs...
pour me faire sentir comme Toi.

jeudi 16 mars 2017

Ce qui est Divin... brille de sa Lumière propre

Je pensais à nouveau, aujourd'hui, à deux « villes » divines :  
« Brahmapura », décrite dans la Bhagavad Gita (15,6) comme la ville que « ni le soleil, ni la lune, ni le feu n'éclairent »
et la « Jérusalem Céleste », que l'auteur de l'Apocalypse (Ap 21,23), décrit comme la ville qui « n'a besoin ni du soleil ni de la lune pour l'éclairer, car la gloire de Dieu l'éclaire ».

De l'Orient à l'Occident, le « lieu » divin est celui où la Lumière ne provient ni du soleil, ni de la lune, ou du feu... parce que ce qui est Divin brille de sa Lumière propre.

Cette Lumière, je ne l'ai trouvée que dans mon Maître... Resplendissant de gloire.

mercredi 8 mars 2017

« Monstres sacrés »

Il y a quelques années j'ai commencé, avec le post « La femme dans le christianisme », à entrer dans les racines religieuses de la discrimination que les femmes ne cessent malheureusement pas de subir partout dans le monde... et puis j'ai continué aussi à approfondir ce sujet dans le post « Un coureur échappé »... où j'ai mis entre autres en évidence les positions machistes déconcertantes qu'on peut trouver dans les lettres de Paul de Tarse (cf.1 Cor 11,3; 14,34) et également dans les Écritures Sacrées juives.

mardi 28 février 2017

Une page « scabreuse » de l'Évangile

Aujourd'hui tout le monde ne sait pas... que pendant les premiers siècles de l'ère chrétienne, il y a eu une page évangélique considérée comme tellement « scabreuse » qu'elle a longtemps été exclue des textes des Évangiles qu'on lisait dans les communautés chrétiennes des origines... jusqu'au moment où elle a été accueillie dans l'Évangile de Jean.
Il s'agit de l'épisode de la « femme adultère » (Jn 7,53-8,11) que Jésus sauve de la condamnation à mort, et qu'à la fin Il renvoie en disant « va, et désormais ne pèche plus ».

jeudi 9 février 2017

Des ténèbres... à la Lumière de l'immortalité

Pour faire un « voyage » dans l'une des aspirations les plus anciennes de l'être humain... celle de vaincre la mort... une des voies que l'on peut parcourir conduit à la ville mésopotamienne d'Uruk où, vers la moitié du IIIe millénaire av. J.-C., vivait le roi Gilgamesh.
Dans le mythe qui porte son nom, Gilgamesh descend dans les profondeurs des abysses marins pour prendre la plante qui donnera à son corps une vie inattaquable par la mort... mais ensuite, pendant qu'il retourne chez-lui, un serpent la lui vole et ainsi son rêve s'évanouit pour toujours.

vendredi 20 janvier 2017

C’est en donnant que l’on reçoit

Ce matin je repensais à une personne qui a téléphoné il y a deux semaines pour remercier Swami Roberto. Elle m'a dit que le miracle qu'elle a reçu lui a redonné la vie, après un diagnostic clinique qui aurait sinon été dramatique.
Cet appel me fait me souvenir d'innombrables autres qui se sont avec bonheur gravés dans mon cœur au cours des vingt années de vie religieuse passées dans le monastère de Leinì.